Allaitement et mammifères

Avant Noël, sur la page Facebook de Bien Vivre l’allaitement, nous avons produit cinq vignettes sur l’allaitement chez différentes mammifères. Nous les reprenons ici avec un petit ajout -> le lait humain!

Le lait de la mère ourse

AM1

18% de lipides et 33% de matières sèches.

Le lait des ours est l’un des plus concentré de tous les mammifères terrestres. Les petits oursons en consomment très peu à la naissance puisqu’ils voient le jour en période d’hibernation (353g/jour).

Le lait de la mère renne

AM2

19% de gras, 11% de protéines, 4% de glucides.

La renne allaite en moyenne 26 semaines et son petit consomme environ 983g de lait par jour.

Le lait de la mère baleine

AM3

Contient de 35 à 50% de matières grasses, 14% de protéines et seulement 2% de glucides.

Le lait de baleine a une consistance qui peut faire penser à de la pâte à dent. La nature est bien faite, de cette façon, le lait risque moins de se mêler à l’eau et est plus facile à prendre pour le petit veau.

Les veaux des grandes baleines peuvent boire jusqu’à 50 gallons de lait par jour et peuvent facilement engraisser de 43kg en 24h.

Le lait de la mère kangourou

AM4

2,1% de matières grasses, 6,2% de protéines et quelques traces de lactose seulement.

À la naissance, le bébé kangourou s’attache de façon permanente à une seule glande mammaire et y restera environ 100 jours.

Si la mère kangourou a deux bébés d’âges différents, chaque glande mammaire produira un lait qui adapté à l’âge du bébé qui la tétera.

Le lait de la mère éléphant

AM5

15% de matières grasses, 5% de protéines, 3,4% de lactose.

Un éléphant vit environ 50-60 ans et il atteint sa pleine maturité à 14 ans. L’éléphanteau tète le lait de sa mère activement pendant 2 ans.

Vers l’âge de 4 ans, son alimentation est de plus en plus variée et il dépend déjà beaucoup moins du lait de sa mère. Il est habituellement complètement sevré à 5 ans.

Lait humain

AM6

4% de gras, 1,1% de protéines, 68 calories/100ml.

Les glucides (sucres) comptent pour environ 7% de la composition du lait humain. Le principal sucre du lait de femme est le lactose, qui compte pour 85% de sa teneur en glucides. C’est le taux connu le plus élevé de tous les mammifères. Il procure 40% des calories du lait humain.

Pourquoi? Probablement parce que le cerveau se nourrit essentiellement de sucres et que celui du petit humain connaît un développement phénoménal dans les premières années de sa vie.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: