• À propos

    Bien vivre l'allaitement est un livre écrit par Madeleine Allard et Annie Desrochers. Il est publié chez Hurtubise. Pour joindre les auteures
  • Twitter @BVAllaitement

    Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

  • Catégories

  • Rejoignez 59 autres abonnés

Entrevue avec Annie Fillion, adjointe à l’édition

Pendant quatre ans comme auteures, nous avons travaillé seules chez nous à la réalisation du livre. En janvier 2009, lorsque nous avons trouvé notre éditeur, nous avons laissé entrer quelqu’un d’autre dans notre duo d’enfer. Annie Fillion est celle qui, chez Hurtubise, a été chargée de mener à bien le projet. Entre le dépôt du manuscrit et la remise des épreuves finales, nous avons échangé des centaines de courriels. Nécessairement, une complicité s’est créée. À la veille de la parution du livre en librairie, c’est avec plaisir que nous vous la présentons.

Quel est ton travail exactement chez Hurtubise?
Je suis adjointe à l’édition. En plus de m’occuper de certaines tâches administratives (prix littéraires, demandes de droit de reproduction, dépôts légaux, etc.) et de la gestion des manuscrits reçus, je supervise plusieurs projets à la fois aux secteurs littéraire et jeunesse. Je veille à chacune des étapes de réalisation du livre, de la version manuscrite à l’impression, en passant par le travail éditorial et la correction d’épreuves. Je supervise les auteurs, réviseurs, correcteurs, graphistes et illustrateurs. La majorité des projets dont j’assure le suivi entre dans la catégorie des « coéditions », c’est-à-dire les titres dont on a acheté les droits pour le marché canadien de langue française (principalement des livres pratiques et des documentaires jeunesse). Cela m’amène à collaborer avec les traducteurs et les éditeurs étrangers. Bref, aucune journée ne se ressemble dans mon travail.

Quel a été ton rôle dans l’aventure de Bien vivre l’allaitement?
Dans cette grande aventure, j’ai été responsable de superviser les différents collaborateurs en plus, bien sûr, d’avoir mis la main à la pâte! D’abord et avant tout, il a fallu procéder au travail éditorial. Cette étape a permis de commencer à structurer le manuscrit afin de pouvoir le présenter sous forme de guide pratique. La révision éditoriale a suivi, autre grand remue-ménage qui a permis au texte de bien se tenir, lui donnant son squelette. Puis, ce fut la révision linguistique : le texte est passé au peigne fin pour rendre les structures de phrases impeccables. Chapeau, d’ailleurs, aux réviseures, qui ont fait un fantastique boulot! Vint ensuite la grande et complexe étape de la mise en pages avec le maquettiste, qui a duré des mois… Enfin, le livre commençait à prendre concrètement vie pendant que les illustrations étaient travaillées par l’illustrateur, et les photos, choisies. Finalement, les corrections d’épreuves ont couronné le tout, requérant l’effort de plusieurs correctrices chevronnées, à l’affût des moindres coquilles.
Quel beau travail d’équipe ça a été!
Pour nous, ce projet est sans précédent. Tous nos livres pratiques avant celui-là étaient le résultat d’ententes de coéditions. Mais cette fois, il fallait s’attaquer au travail depuis les toutes premières étapes de sa réalisation. Il a fallu que la proposition d’un impressionnant travail de deux auteures québécoises retienne notre attention pour se lancer!

Malgré que les auteures soient des filles franchement sympathiques, le projet n’a pas toujours été facile, han?
Je dirais qu’il a été plus complexe et prenant que difficile. Il a demandé beaucoup de temps et de questionnements, d’août 2009 à avril 2010 dans mon cas (le temps d’une grossesse!), mais avec une aussi belle équipe, on s’en est bien sorti! Outre leur indiscutable sympathie, oui, l’efficacité et l’ouverture des auteures a grandement facilité les choses. Pas de problème majeur rencontré, donc.

Savais-tu qu’entre le mois de septembre 2009 et aujourd’hui, nos boîtes de courriels contiennent 100 courriels de toi? Fallait vraiment rester en contact constant!
Pas le choix, en effet. Les choses bougeaient constamment, plusieurs décisions devaient être prises et les petites questions, vite réglées. J’ai été accaparante, exigeante et même envahissante envers les auteures, mais ce qui est fantastique, c’est que leur travail de collaboration fut irréprochable (vrai de vrai!). Quelle efficacité et quelle rapidité (et surtout, quel savoir!).

Au final, tu es contente du résultat?
Je suis très satisfaite du résultat. Avec le peu de temps dont on a bénéficié pour mener à bien ce projet monumental, on a réussi à faire un excellent boulot : l’ouvrage est beau, pratique, complet et l’information y est rigoureuse. Belle bible.

Tu crois que ce bestseller intergalactique va intéresser les lectrices parce que…… ?
D’abord et avant tout, parce qu’il comble un manque: les nouvelles mamans québécoises (même si on leur fait bien comprendre à quel point l’allaitement peut être bénéfique) n’ont pas accès à des ressources, pourtant nécessaires, qui pourraient leur permettre de mieux vivre l’expérience de l’allaitement.
Parce qu’il contient une mine d’informations précieuses. Parce qu’il est le fruit d’une recherche approfondie et inégalée et donc, parce que son contenu est appuyé par un nombre incroyable de sources crédibles et récentes. Parce qu’on s’éloigne des dogmes et des idées préconçues en matière d’allaitement. Parce qu’il ne sous-tend aucun parti pris, n’est ni militant et surtout, ni moralisateur (ici, on ne se fait pas « proallaitement », mais bien « proinformation pour celles qui en veulent »). Parce qu’il offre un soutien incommensurable aux mères, dans les meilleurs comme dans les pires moments, parce qu’il les rassure, les encourage et les soulage, entre autres en répondant à leurs questionnements. Parce que le soutien qui y est offert est non seulement informatif mais aussi et avant tout humain; compréhension et empathie anéantissent toute pression. Parce qu’on y trouve une belle touche d’humour, parce qu’on peut y croquer facilement l’information selon le goût ou le besoin du jour. Parce qu’il est accessible tout en étant savant, parce que l’essentiel s’y trouve ainsi que tous les compléments d’information (on apprend entre autres tout tout tout sur le sein, même d’un point de vue politique et artistique!). Parce que la mise en pages est dynamique et agréable.
Oui, j’y crois beaucoup! Ce livre aura une belle vie.

Merci Annie! On a hâte de lever nos verres à ta santé lors du lancement de mercredi prochain!

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :