Chasse-moustique

Avec l’été qui vient – et les moustiques qui l’accompagnent! – nous ajoutons de l’information sur notre page Maladies et habitudes de vie à propos de l’utilisation d’insectifuge en période d’allaitement.

Les insectifuges sont efficaces contre les piqûres de moustiques et de tiques. Ces dernières peuvent engendrer différents problèmes qui vont de la démangeaison à des maladies plus graves, comme le virus du Nil occidental par exemple.

Il existe différentes catégories d’insectifuges : ceux qui renferment du diéthyletoluamide (DEET), ceux qui contiennent du P-menthane 3,8-diol, et ceux faits à partir de substances naturelles (comme la citronnelle ou l’huile de soya).

Selon Santé Canada, l’insectifuge utilisé doit arborer un numéro d’homologation de « produit antiparasitaire » et être étiqueté comme « insectifuge personnel pour utilisation sur les humains ». Il ne faut jamais appliquer sur le corps un produit étiqueté comme « insecticide ».

Selon les recherches scientifiques et l’avis de plusieurs experts, rien n’est plus efficace contre les moustiques que le port de vêtements couvrants et l’emploi d’un insectifuge au DEET homologué par le gouvernement fédéral. Cependant, il y a quelques années, des inquiétudes sont apparues quant à l’utilisation du DEET chez les femmes enceintes ou allaitantes.

En 2003, le Canadian Medical Association journal publiait une synthèse sur l’utilisation des insectifuges au DEET chez les jeunes enfants et chez les femmes enceintes ou allaitantes. On y affirme

Il n’y a aucune preuve que l’utilisation du DEET pendant la grossesse ou l’allaitement pose un problème au foetus ou à l’enfant allaité.

Cependant, tout en arrivant aux même conclusions quant à l’absence de preuves, dans un avis de 2006, l’Agence de la santé publique du Canada recommande malgré tout

À titre de précaution, les femmes enceintes ou allaitantes devraient envisager des méthodes non chimiques pour prévenir les piqûres de moustiques.

Lorsque l’on choisi une méthode non chimiques, la protection est souvent beaucoup moins longue voire moins efficace. Le gouvernement de l’Ontario a passé en revue quelques unes de ces méthodes.

Peu importe la méthode choisie, il est important de ne pas utiliser l’insectifuge sur la poitrine et de bien se laver les mains après l’application ou juste avant la tétée. Pour les nouveau-nés, des vêtements couvrants et des moustiquaires sont préférables à l’utilisation de n’importe quel insectifuge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :