Bien vivre l’allaitement bien reçu en France

Fort de la reconnaissance qu’il reçoit au Québec, Bien vivre l’allaitement commence à être reconnu en France grâce au travail de quelques blogueuses bien informées!

Vous pourrez lire ici la critique du livre faite par La Mère joie sur le blogue de la Poule Pondeuse. Extraits:

Bien vivre l’allaitement de Madeleine Allard et Annie Desrochers aux éditions Hurtubise est le livre que j’aurais aimé écrire sur l’allaitement. D’un ton totalement bienveillant, il ne s’adresse pas qu’aux femmes qui sont en train d’allaiter ou souhaitent allaiter : il est à remettre entre les mains d’un plus large public. Comme le précisent effectivement les auteures « Allaiter est bien plus que nourrir un bébé, c’est un geste social partagé avec d’autres. ».

Ultra documenté, construit impeccablement, il relève avec brio le défi de :

– Fournir sans jamais être ronflant des outils, des données techniques exhaustives telles que des positions pour allaiter et remédier à des situations précises, tirer le lait manuellement, reconnaître la succion efficace. Tous les maux ou les inquiétudes qui peuvent jalonner un parcours d’allaitement y sont aussi décrits ainsi que leurs solutions.

– Indiquer quelques règles biologiques / physiologiques (dont on oublierait presque l’évidence) aide-mémoire « Sein plein = fabrication du lait ralentie ; sein vide = fabrication du lait accélérée »« Toute la lactation repose sur une prise efficace du sein », allant jusqu’à utiliser des comparaisons judicieuses pour imager leur discours.

– Aborder toutes les particularités de l’allaitement de la relactation à l’allaitement en tandem.

– Inviter à la réflexion sur l’allaitement en posant des questions pertinentes. Il y a notamment un passage très intéressant sur l’allaitement des femmes ayant un problème avec la drogue, sur le deuil de l’allaitement ou sur la portée symbolique sacrée du lait.

 

Suite à ce texte, c’est avec grand plaisir que nous avons accordé une entrevue à La Mère Joie. Extraits:

Après avoir terminé Bien vivre l’allaitement de Madeleine Allard et Annie Desrochers, il était hors de question pour moi de dresser un simple état des lieux du livre de par mes questions ; j’allais en faire une critique chez La poule pondeuse. Le but n’était pas non plus de faire une publicité grossière à cet ouvrage fabuleux en étant fade et en brossant les auteures dans le sens du poil mais de révéler leur pertinence. Et surtout de poser les questions que j’avais envie de poser ! Des questions qui éclairent encore davantage la démarche de Madeleine et Annie ! Des questions qui permettent d’aller plus loin dans la compréhension du livre. Des questions qui toutefois appellent encore d’autres questions et un vif besoin de prolonger l’échange. Car Madeleine et Annie sont passionnées et passionnantes !

Elles se sont prêtées au jeu avec honnêteté pour un résultat très riche grâce à elles. Bien loin de vouloir se défendre, elles ont eu l’audace de se remettre en cause, ont souligné des différences majeures entre nos deux pays (on entraperçoit à quel point l’appréhension et le devenir de l’allaitement sont liés à l’histoire, la culture et le politique). Je les remercie infiniment pour leur franchise et leur gentillesse. A mon tour bientôt de me soumettre à l’interrogatoire pour leur blog ! (va falloir que je révise mon Petit Badinter Illustré, je le sens…)

Vous pouvez lire cette entrevue au complet en passant par son QG.

Ces échanges sont très stimulants pour nous puisqu’ils permettent d’enrichir les discussions sur l’allaitement et de voir à quel point des visions se rejoignent, malgré la distance.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :