Le lait maternel contaminé!

Cette semaine, le journal Le Devoir titrait « Le lait maternel contaminé par des ignifuges« .

Extrait:

Des substances qui les protègent du feu imprègnent la plupart des objets. Ordinateurs, meubles, matelas, vêtements, intérieur des voitures, téléphones cellulaires: omniprésents, ces ignifuges le sont aussi dans notre organisme, a découvert une équipe de chercheurs canadiens et chinois. Ils les ont décelés dans le lait maternel des Canadiennes, résultats publiés dans la plus récente édition de la revue scientifique Environment International.

Qui ne serait pas ébranlé par cette lecture? Ne répète-t-on pas partout que le lait maternel est la nourriture la plus saine que l’on puisse donner à un bébé? N’est pas contradictoire d’apprendre qu’il est « contaminé »?

Comme être vivant, une femme qui produit du lait n’est pas détachée du milieu dans lequel elle vit. Nous savons que la pollution encrasse l’eau que l’on boit et l’air que l’on respire. De la même façon, cette pollution vient aussi encrasser le corps humain et donc, le lait que celui-ci produit.

Est-ce préoccupant? Bien sûr, tout le monde devrait se soucier de l’environnement. Est-ce une raison de ne pas allaiter? Non, bien au contraire.

Le lait comme outil scientifique

Il faut savoir que le lait maternel est souvent utilisé par les scientifiques pour mesurer l’exposition humaine aux produits chimiques. Il ne coûte pas cher à analyser et il est plus facile d’obtenir des échantillons de lait que de faire des ponctions de sang ou de graisse. Le lait maternel n’est pas la cause de la contamination, il devient plutôt un thermomètre de la contamination présente chez tout un chacun.

Si on examinait le corps de n’importe quel être humain de la planète, jeune ou vieux, allaité ou non, on y trouverait une accumulation de substances chimiques.

De plus, si le lait d’une femme est affecté par les polluants, le lait tout autre mammifères, la vache par exemple, l’est aussi. Les préparations pour nourrissons ne font pas exception: des polluants organiques et des métaux lourds ont tous été détectés dans les aliments commercialisés pour nourrissons.

Mais est-ce dangereux?

L’exposition aux polluants avant et pendant la grossesse représente un plus grand risque pour le foetus que l’allaitement. De plus, les données recueillies laissent croire que les avantages de l’allaitement compensent les risques incertains qui viendrait de la présence de polluants dans le lait.

Même les femmes inuites, qui sont plus exposées que les autres Canadiennes aux polluants, sont encouragées à allaiter leurs bébés. Nous avions d’ailleurs publié un billet à ce sujet il y a quelques mois.

La bonne nouvelle

Beaucoup trop de polluants se trouvent encore dans l’environnement. La bonne nouvelle est qu’au cours des dernières décennies, la quantité de plusieurs d’entre eux ne cessent de diminuer dans le lait maternel. Cela prouve que les mesures prises par les gouvernements pour limiter l’utilisation de polluants ont porté fruit. Comme citoyens préoccupés par la santé de nos enfants, nous devons continuer de les exiger.

De plus, une étude publié en 2011 dans Environmental Science and Technology par l’Institut de santé publique norvégien a montré que plus l’allaitement durait longtemps, moins les polluants étaient présents dans le lait.

Vous trouverez dans Bien vivre l’allaitement, au chapitre 17,  quelques pistes qui permettent de réduire les risques d’expositions aux polluants.

Publicités

2 Réponses

  1. En lisant cet article alarmiste j’ai eu un pincement au coeur pour les mamans qui ne sont pas bien informées. Et j’ai aussi tout de suite fait le lien avec votre autre article sur les mères inuits. Merci de contribuer à l’information juste et journalistique en matière d’allaitement. Pour arrêter les mythes.

  2. Vous avez raison. C’est un peu pour cette raison qu’on a mis un chapitre sur les polluants dans Bien vivre l’allaitement. Même avant la naissance de nos aînés (qui ont aujourd’hui 10 ans), on voyait passer ce genre d’articles, c’est pour dire!

    Vive le blogue qui nous permet maintenant de réagir sur le coup à l’actualité et de rejoindre de nouvelles personnes!

    Merci de vos bons mots!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :