• À propos

    Bien vivre l'allaitement est un livre écrit par Madeleine Allard et Annie Desrochers. Il est publié chez Hurtubise. Pour joindre les auteures
  • Twitter @BVAllaitement

    Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

  • Catégories

  • Rejoignez 59 autres abonnés

Iconographie glamour de l’allaitement

Presque deux semaines après sa sortie, la publicité montréalaise du Directeur de la santé publique continue de susciter l’attention.

Sur sa page Facebook, la chercheuse en périnatalité Stéphanie Saint-Amand a attiré notre attention sur le blogue Blue Milk. Sa créatrice avait fait un message en janvier 2011 sur « l’allaitement glamour ».

Inspirées de ce billet, nous avons choisi de présenter quelques photos qui montrent à quel point cette façon de présenter l’allaitement n’est pas nouvelle dans l’histoire et a souvent suscité la controverse.

La Madone à l’enfant (15e siècle)

Selon l’intellectuelle féministe Marilyn Yalom, cette toile marquerait une transition entre la façon dont on présentait les seins au Moyen Age (poitrine sacrée) et la façon dont on se met à le faire à l’époque de la Renaissance (le sein érotique).

Cette toile de Jean Fouquet représente la maitresse du roi de France, Agnès Sorel, sous les traits d’une madone. Le sein voluptueux jaillit de son corset et capte immédiatement l’attention. Le regard de la femme n’est pas tournée vers le bébé.

Yalom imagine que cette toile a pu choquer ses premiers observateurs, habitués à la mère divine nourrissante et aimante.

Gabrielle d’Estrée au bain (17e siècle)

Le comble de l’allaitement glamour est peut-être bien celui où la mère n’allaite pas!

Gabrielle d’Estrée était célèbre pour sa beauté et pour l’emprise qu’elle exerçait sur le roi Henri IV. Elle était par contre haïe de la population et le terme « putain » lui a été souvent appliqué. On la voit ici montrant ses seins vierges, non-utilisés pour nourrir, mais préservés pour le bon plaisir de l’amant. En arrière-plan, une nourrice offre à un bébé un sein plantureux et tombant.

Bisou Bisou (1993)

Cette photo est tirée d’une publicité pour la marque Bisou Bisou.

Dans cette recherche d’images que l’on vous propose, on s’intéresse particulièrement aux clichés où le modèle fixe l’objectif plutôt que son bébé. L’effet produit est totalement différent.

Jerry Hall (1999)

Jerry Hall est un top model américain. Elle est bien connue pour sa longue relation avec Mick Jagger. Les deux ont eu quatre enfants ensemble.

En 1999, pour la couverture du magazine Vanity Fair, la grande photographe des stars Annie Leibovitz photographie Jerry Hall allaitant Gabriel Jagger.

Cette photo fera beaucoup réagir. D’un côté, des femmes ont critiqué cette vision trop idéalisée de la maternité tandis que d’autres, nombreuses, ont célébré cette représentation de la femme moderne et active dans l’imagerie de l’allaitement.

Alison Bartlett, une chercheuse d’une université australienne qui a produit un travail sur le sujet, raconte qu’à l’époque, dans son petit village plutôt conservateur, beaucoup de jeunes femmes avaient fait encadrer cette photo, symbolisant pour elles un air d’émancipation maternelle.

Breastfeed, be a star (2008)

Cette campagne pour l’allaitement lancée en Grande-Bretagne a choisi volontairement d’associer glamour et allaitement. Contrairement à la santé publique de Montréal, le but ici est clair et avoué: inciter les jeunes femmes à allaiter. En effet, en Grande-Bretagne comme dans la plupart des pays occidentaux, les mères les plus jeunes vont initier l’allaitement en moins grand nombre que leurs aînés.

Angela Lindvall (2006)

L’actrice américaine Angela Lindvall pose ici pour le magazine américain Vogue. Elle allaite son fils de 14 mois.

Beauté sculpturale, taille filiforme, elle évoque la mythologie romaine. Elle transgresse non seulement « le tabou » de l’allaitement glamour, en plus de celui de l’allaitement dit prolongé.

V Magazine (2010)

On termine par cette image, question de lancer le débat un peu plus loin. Il s’agit d’une photographie publiée dans le magazine V qui montre un mannequin allaitant une poupée en public.

Ce corps jeune hyper-plastique, avec un air insolent mais pourtant plein de confiance, utilise l’allaitement en public pour véhiculer un message… mais lequel?

Évidemment, selon le regard, on peut voir dans ces photos soit une normalisation culturelle de l’allaitement ou soit une autre façon pour la publicité et les médias de masse d’exploiter le corps des femmes pour faire des profits.

Quelle serait votre réaction de voir une femme allaiter son bébé de cette manière. Vous seriez outrée ou au contraire, ravie de voir l’assurance et la normalisation du geste?

D’où nous viennent ces réactions? Sommes-nous collectivement plus sévères avec les femmes qui allaitent?

Publicités

5 Réponses

  1. Vous rappelez-vous du débat concernant le rôle de l’image dans la crise étudiante au printemps?

    « Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, craint que le pastiche ne contienne des messages subliminaux qui incitent à la violence. Simplement parce qu’il possède cette image chez lui, M. Khadir pose une menace, croit Yves Bolduc. «Il y a toujours des messages subliminaux qu’on passe avec des peintures comme celles-là. Pour certaines personnes qui eux autres sont vulnérables, ça pourrait présenter un risque», a-t-il affirmé. » – La Presse, 12 juin 2012.

    Intéressant d’y revenir, au rôle de l’image! Pour ma part, j’avais pastiché l’oeuvre de Fouquet pour y véhiculer à ma façon un message subliminal quant à la promotion et au soutien à l’allaitement : « retirez ce carré rouge, que je ne saurais voir » http://mpapillon.wordpress.com/2012/06/15/madone-et-seraphin/

    • Billet très intéressant! Merci de nous l’avoir souligné. Intéressant de voir que ce rapport parle d’investir dans le soutien alors qu’à Montréal, on lance une grosse campagne qui, certes, n’a rien coûté mais qui ne vient avec aucun moyens non plus…

  2. En voyant les photos ci-haut, on voit bien que le cas de Mahée Paiement n’est ni nouveau ni unique… 🙂

  3. Je préfère voir une pub réaliste, car des fois nous les mamans pouvont être à notre travail et devoir faire ce qu’il y à faire. C’est tout et ce n’est surtout pas à tous les jours comme ça!!! Bravo! Peut-être cela encouragera les nouvelles mamans à l’ailletement avec sa réalité aussi. Les femmes et la conciliation travail et famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :